CP S&D_La Commission doit faire toute la clarté sur les ‘Monsanto Papers’ avant de débattre de l’autorisation du glyphosate

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 10 octobre 2017

Malgré les préoccupations du Parlement européen et des organisations de consommateurs, la Commission européenne a proposé de renouveler l’autorisation du glyphosate pendant encore dix ans. La presse a dévoilé que Monsanto a influencé les rapports positifs de l’Agence européenne pour la sécurité sanitaire des aliments (EFSA) et de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA).

Demain, à la demande des eurodéputés S&D, le Parlement européen tiendra une audience publique sur «Le Documents Monsanto et le glyphosate» pour essayer de faire la lumière sur ce sujet. Cependant, le groupe S&D souhaite une enquête plus approfondie sur la manière dont les lobbies influencent les agences de l’UE.

Virginie Rozière, eurodéputée du groupe S&D a déclaré:

« Le Parlement avait déjà demandé à Monsanto de venir répondre de la polémique relative au glyphosate lors d’une audition publique. La multinationale avait vertement refusé l’invitation ne s’estimant pas responsable devant les citoyens européens.

Aujourd’hui, la reprise complaisante des documents industriels dans les rapports d’agences européennes supposées indépendantes remet en question l’intégrité de ses experts. Ce sont la santé et l’intérêt des Européens qui doivent prévaloir sur les velléités économiques des grandes entreprises.

La confiance des citoyens ne pourra être retablie qu’à condition de garantir l’indépendance scientifique des agences européennes via des procédures de décision transparentes et le respect du principe de précaution!  »

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone