Explication de vote _ Critères de définition des perturbateurs endocriniens

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Les conséquences des perturbateurs endocriniens sur l’environnement et la santé ne sont plus à démontrer : baisse de la fertilité masculine, puberté précoce, malformations congénitales, cancers du sein, obésité, diabète, etc. Chaque année, les maladies attribuables à ces substances coûtent plus de 157 milliards d’euros. Devant l’urgence, la Commission avait déjà été condamnée pour son inaction mais la réponse qu’elle a présentée devant le Parlement Européen est bien en deçà des attentes pourtant légitimes des citoyens ! Sa définition des perturbateurs endocriniens se contentait de reprendre les critères restrictifs proposés par les industries chimiques. C’est la raison pour laquelle j’ai voté contre cette définition complaisante qui en plus, souffre de quantité de dérogations et ne prend pas en compte les perturbateurs présents dans les substances quotidiennement utilisés par les Européens comme les produits ménagers et les cosmétiques. Largement insuffisante, elle a donc été justement rejetée par les eurodéputés. La Commission européenne doit maintenant retirer son projet, en proposer un nouveau et reprendre les négociations avec les États membres.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone